Jeux vidéos et casinos en ligne: bien choisir sa configuration

Jouer sur PC, c’est bien. Jouer en mode diaporama, ça l’est moins. Avant de s’adonner à la passion qui nous est chère, il vaut mieux se munir d’une configuration qui tienne la route plutôt qu’un vieux zinc asthmatique. Le tout sans basculer dans l’excès, le but est rarement d’acquérir un radiateur d’appoint de luxe.

L’assembler soi-même, ou pas

La première question qui se pose, c’est bien de savoir si l’on va monter soi-même sa configuration, ou si on préfère laisser ce soin à un assembleur. Si vous voulez réellement choisir de bout en bout votre machine, il vous faudra la monter. Mais pour cela il faut que vous soyez un minimum à l’aise avec le hardware.

Si vous ne savez pas identifier en un coup d’œil tel ou tel composant, tournez vous vers un assembleur, cela sera plus simple pour tout le monde et vous ne gaspillerez pas vos deniers inutilement dans des pièces qui ne serviront finalement pas (ou pire, qui seront endommagées). Pour cela, Materiel.net et Canard PC proposent d’excellentes configurations montées et testées, au rapport qualité/prix imbattable et ce pour trois budgets différents. Suivez le guide.

Si vous vous en sentez capable, foncez ! Monter sa propre tour est une expérience enrichissante et très gratifiante. En plus, vous pourrez toujours placer un petit « C’est moi qui l’ai fait » du plus bel effet lorsque des amis vous rendront visite.

Tour ou portable ?

Dans la majeure partie des cas, il est plus judicieux de se tourner vers une tour, même si cela prend plus de place. La circulation d’air y est meilleure et il sera beaucoup plus simple d’y changer les composants à l’avenir. Choisissez une tour qui vous plait, avec une connectique adaptée à vos activités. Pensez à ses dimensions, il serait dommage de ne pas pouvoir la fermer parce que vous avec choisi un ventirad imposant.

La qualité de l’alimentation est primordiale, une alimentation de marque délivrera un courant plus stable qui stressera moins vos composants. Surtout fuyez comme la peste les alimentations no-name, qui ont une fâcheuse tendance à griller pour un rien et dont la puissance réelle est bien en deçà de celle indiquée sur l’étiquetage.

Privilégiez le GPU

Si la carte graphique représente une bonne partie de votre budget, c’est normal, c’est elle qui sera la plus sollicitée dans les applications 3D. Ne la négligez surtout pas, c’est en partie d’elle que dépend le framerate et votre confort de jeu.

Essayez d’harmoniser la puissance de cette carte avec celle de votre processeur. Ces deux composants sont très interdépendants et une grosse différence entre eux briderait les performances du plus puissant.

Quid du SSD ?

Les SSD (Solid State Drive) commencent à se démocratiser, à devenir plus abordables et à être plus fiables. Leur taux de transfert est un atout majeur pour un système rapide. Si vous en avez les moyens, il peut être intéressant d’en faire un disque système, et de garder de bons vieux disques durs pour stocker vos données (le prix du Go est encore nettement à leur avantage).

Munissez vous d’au moins 2 Go de mémoire vive, les systèmes d’exploitation actuels se comportent souvent beaucoup moins bien avec une quantité moindre. Pensez bien que posséder plus de 3,5 Go de RAM vous obligera à utiliser un OS 64 bits pour en profiter pleinement.

Voilà qui devrait vous mettre sur la voie pour faire un bon choix. Méfiez vous tout de même de la vente liée, au risque de payer pour un tas de logiciels qui vous seront inutiles. Une somme qui pourrait être dépensée plus intelligemment dans des composants de meilleure facture, par exemple.