Poker

Alex Dreyfus étend la Global Poker Index pour inclure les eSports

La Global Poker Index est en train de surfer avec le poker. L’expansion de la GPI prend toute sa dimension notamment depuis l’idée d’Alex Dreyfus de créer la Global Poker League. Pour rappel, le CEO de Mediarex voit dans la GPL une occasion de démocratiser le poker, y compris chez les non-joueurs. C’est également le moyen de faire accepter le poker en tant que sport à part entière.

 

L’avenir de la GPI et de la GPL ira au-delà du poker

Depuis deux ou trois ans, Alex Dreyfus et son équipe essayent de construire des passerelles entre le poker et les eSports. L’idée est de promouvoir le poker en misant sur l’aspect compétitif des jeux. Le jeu compte beaucoup pour la nouvelle génération de joueurs de poker en direct ou en ligne. Mais Dreyfus explique que si le réservoir de joueurs et de fans n’est pas renouvelé, alors l’intérêt pour le poker risque de diminuer drastiquement.

Le CEO de Mediarex constate par ailleurs que les clubs sportifs (comme le football en Europe, la NBA et la NHL aux Etats-Unis) ont développé une dynamique qui ne s’est pas développée pour le poker. « Le poker n’est pas suffisamment promu comme un jeu compétitif, un sport d’esprit » déclare-t-il pour expliquer la logique de l’initiative de Mediarex.

« Utiliser le poker pour embrasser d’autres jeux »

Mais au-delà de ce constat, Dreyfus cherche à référencer les autres intérêts de jeu des joueurs. « Nous pouvons utiliser le poker comme base pour embrasser d’autres jeux, explique-t-il. Beaucoup de joueurs de poker ont joué à d’autres jeux. Je vois le poker comme une sorte de grand frère en termes d’héritage pour les autres joueurs. Nous, en tant qu’industrie, prenons de l’expansion et GPI Hearthstone et GPI Counter-Strike peuvent devenir ce que nous avons réalisé avec le poker. »

Tirer profit de l’industrie de jeux vidéo

Les joueurs d’eSports ont de nouvelles options qui n’existaient pas il y a une dizaine d’années environs. Les enfants grandissent avec les jeux vidéo beaucoup plus que la génération précédente. Le poker en ligne est une industrie qui pèse aujourd’hui 2.5 milliards de dollars. Mediarex entend bien tirer profit du potentiel énorme de l’industrie des jeux vidéo, un mastodonte financière de 108 milliards de dollars, avec une croissance constante chaque année.

Alex Dreyfus et son équipe misent sur une croissance « horizontale » du poker en ligne

Voici comment le CEO de Mediarex voit les choses : « Beaucoup de gens voient le poker en ligne avec une croissance verticale, mais nous voulons le voir s’élargir. » Force est de constater que les joueurs aspirent à une organisation neutre qui va les classer, c’est-à-dire une structure qui soit focalisée sur les joueurs, les jeux, les paris, les sports fantastiques et bien d’autres choses…

Le poker dans un format « multi-écrans », une option envisageable

Dans ce cas de figure, Alex Dreyfus affirme sans équivoque que certaines parties du jeu devront évoluer. D’ailleurs, les jeux en direct doivent également évoluer face au développement du poker en ligne. Les changements ne se constateront pas d’ici peu pour le poker en direct ou en ligne, mais au cours des prochaines années, d’après Dreyfus.

Pour vous informer davantage sur l’extension de la GPI aux eSport, retrouvez les interviews suivantes :

Alex Dreyfus sur Poker Listings
Alex Dreyfus sur le site USPoker